Présentation

ITINÉRAIRES CULTURELS AU GUANGDONG

Les itinéraires culturels sont devenus un sujet majeur au niveau international, dans le processus de valorisation des patrimoines et de revitalisation des territoires. Le sud de la province du Guangdong est de longue date propice aux échanges économiques et culturels, grâce aux voies mises en place dès la dynastie Qin (221 B.C.-207 B.C.) et dont la construction se poursuit jusqu’aux dynasties Ming et Qing (1368-1911).

Depuis 2016, la province du Guangdong a entrepris un travail de protection et de revitalisation de ses anciennes routes postales (près de 1130 km) et des territoires qu’elles traversent. Mme Shao Yong, urbaniste et professeure à l’université Tongji, a proposé à l’Observatoire de la Chine, Cité de l’architecture et du patrimoine, partenaire de l’EHESS, aux Petites Cités de Caractère de France, à l’association nationale des Architectes des bâtiments de France, de participer au programme sur lequel elle va travailler pendant trois ans.

Forts d’une coopération fructueuse depuis 1998, qui s’est développé dans plusieurs domaines (professionnel, académique, sensibilisation, formation…) entre les parties françaises et chinoises, le sujet des routes postales au Guangdong comprend ces différentes dimensions et associe des partenaires qui partagent les mêmes bases : développer une approche intégrée, multi-scalaire, du territoire au petit patrimoine, dans une démarche intégrant les habitants, et portant une attention spécifique aux ressources naturelles et culturelles existantes dans la mise en œuvre des projets.

Le programme de la coopération sur les itinéraires culturels du sud du Guangdong, envisagé sur trois années, inclut des séminaires (à distance et sur le terrain dans la mesure du possible), des actions de formation, des chantiers d’été ; leur diffusion et valorisation se fera par des publications et ce carnet de recherche.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search